Comment Perdre Du Poids Et Raffermir Ton Corps Rapidement, De Façon Durable Sans Les Diètes Douteuses Ni Les Heures Interminables Au Gym...

Dans cette vidéo, tu verras dix tactiques simples pour perdre le gras de ton ventre, de tes hanches et tes cuisses 550% plus efficacement qu'avec les régimes populaires...
Fermer

Nouvelle étude scientifique : Les femmes qui font du triathlon risquent de souffrir d’incontinence

Image

Tu connais le dicton qui dit : « En faire trop, c’est comme ne pas en faire assez » ?

Il semble que ça soit effectivement vrai lorsque l’on parle de triathlon chez les femmes.

En effet, une récente étude conclut que les triathlètes sont à risque de troubles du plancher pelvien comme l'incontinence urinaire ou intestinale. 

De plus, celles-ci sont davantage à risque du syndrome de la triade, ce qui inclut une baisse d’énergie, des troubles menstruels et une densité osseuse réduite. 

En fait, les chercheurs ont constaté que 1/3 de ces femmes développaient un trouble du plancher pelvien, tandis que 1/4 finissaient par connaître le syndrome de la triade. 

Le triathlon est une épreuve de plus en plus populaire qui inclut la course, le vélo et la natation. 

Pour l’étude, on a interrogé 311 femmes entre 35 à 44 ans qui faisaient partie de groupe d’entraînement en triathlon. 

Les femmes qui participaient à cette étude couraient en moyenne 3,7 jours par semaine, pédalaient 2,9 jours par semaine et nageaient 2,4 jours par semaine. 

Les chercheurs notent que l'intensité de l'entraînement et le kilométrage impliqués n'avaient étrangement eu aucune incidence sur la fréquence des symptômes du trouble du plancher pelvien.

Conclusion :                                    

Peu d’information circule sur les risques de faire des triathlons, mais cette étude vient prouver que les dangers sont bel et bien réels pour les femmes.  

Ces athlètes sont souvent très dures sur leur corps et elles devraient pourtant faire davantage attention. 

L’activité physique est l’un des meilleurs médicaments qui soient pour prévenir les maladies chroniques, mais comme tout bon médicament, on devrait réaliser que trop est peut-être comme pas assez. 

Référence: http://www.newswise.com/articles/female-triathletes-at-risk-for-pelvic-floor-disorders-and-other-complications?ret=/articles/list&channel=&category=latest&page=5&search%5Bstatus%5D=3&search%5Bsort%5D=date+desc&search%5Bhas_multimedia%5D=



Partager sur Facebook
Charles Lamontagne
A été vu 7680 fois
 





2 Commentaires

Votre commentaire
Nom
Courriel
Adresse de votre site Internet (optionnel)
2 + 8 = ?
Karine
Karine
Dans l'étude, y'a t'il eu comparatif avec un groupe témoin? si ce n'est pas le cas, les résultats ne révèlent pas grand chose puisque nous savons que les femmes, en vieillissant et en plus en ayant eu des enfants sont sujettes à développer ce genre de problèmes... Principalement en ce qui a trait au trouble du plancher pelvien.
Lundi, 9 mars 2015 à 13:18
Charles Lamontagne
Charles Lamontagne administrateur
Bonjour Karine,

Oui, il y avait un groupe témoin. 33% de ces femmes avaient un problème de plancher pelvien, c'est beaucoup plus que les femmes en général.
Mardi, 10 mars 2015 à 11:15



Mes nouveaux articles

5 vérités sur le yoga

5 vérités sur le yoga

Charles Lamontagne

Mes articles les plus populaires

créé par Groupe Arobas