Comment Perdre Du Poids Et Raffermir Ton Corps Rapidement, De Façon Durable Sans Les Diètes Douteuses Ni Les Heures Interminables Au Gym...

Dans cette vidéo, tu verras dix tactiques simples pour perdre le gras de ton ventre, de tes hanches et tes cuisses 550% plus efficacement qu'avec les régimes populaires...
Fermer

Le secret no.1 pour tout réussir dans ta vie (selon la célèbre étude Marshmallow)

Image

T'es-tu déjà demandé ce qui fait réellement la différence entre les gens qui réussissent et ceux qui n'atteignent jamais le succès?

Une équipe de chercheurs de l'université Stanford s'est également posé cette question et a décidé de lancer une vaste étude sur le sujet à la fin des années 60.

Cette étude baptisée "The Marshmallow study" est maintenant l'une des plus célèbres du monde.

Voici quel était le concept:

- Un expérimentateur fait rentrer un enfant de 4 ans dans une salle où il n'y a qu'une chaise, une table et une assiette sur celle-ci.

- L'expérimentateur demande à l'enfant de s'assoir à la table puis dépose un marshmallow dans l'assiette.

- Finalement, l'expérimentateur dit à l'enfant que le marshmallow lui appartient. Il peut donc le manger tout de suite ou bien attendre le retour de l'expérimentateur qui doit s'absenter quelques minutes. Si l'enfant attend sagement le retour de l'adulte sans manger son marshmallow, il sera récompensé en recevant un 2e marshmallow.

Regarde cette vidéo pour voir à quoi ressemblait l'étude ! (En passant, la vidéo est très drôle !!!)

Suite aux résultats de cette étude et à la compilation de nombreuses autres qui ont suivi par la suite, voici les conclusions:

- Sur plus de 600 particpants qui ont passé ce test, une minorité d'enfants ont mangé le marshmallow immédiatement. Parmi ceux qui ont résisté, 1/3 a réussi à retarder assez longtemps leur gratification pour recevoir leur 2e marshmallow.

- 10 ans plus tard, des études ont suivi le développement de la vie des enfants et ont constaté que ceux qui avaient réussi à attendre le 2e marshmallow sans flancher avaient également beaucoup mieux réussi dans leur vie. Ces enfants, maintenant rendus adolescents, avaient beaucoup moins de problèmes de comportement, moins de dépendances aux drogues et présentaient beaucoup moins de surpoids peut importe leur niveau de QI.   

- Finalement, la bonne nouvelle et la leçon à retenir est la suivante: Une fois à l'âge adulte, les chercheurs ont découvert que de nombreux enfants qui avaient échoué le test avaient réussi plus tard à faire un travail sur eux-mêmes. Ils présentaient maintenant une excellente percévérance pour atteindre de plus grandes récompenses. Les chercheurs conclurent donc que cette capacité, qui est hautement corrélée au succès, n'est pas qu'innée. Nous pouvons tous travailler pour améliorer cette qualité et atteindre le succès !  

P.S: Merci de partager cet article si tu l'as trouvé intéressant !



Partager sur Facebook
Charles Lamontagne
A été vu 13638 fois
 





1 Commentaires

Votre commentaire
Nom
Courriel
Adresse de votre site Internet (optionnel)
2 + 8 = ?
fainé
fainé
j'ai vraiment aimé
Samedi, 30 déc. 2017 à 13:48



Mes nouveaux articles

5 vérités sur le yoga

5 vérités sur le yoga

Charles Lamontagne

Mes articles les plus populaires

créé par Groupe Arobas